Francophonie : conférence de M. Tortora (27 janvier 2017)

JPEG

Dans le cadre du cycle de conférences « Stratégie et Francophonie 2017 », initié en 2016 par la Représentation permanente de la France auprès de l’OSCE, en étroite coopération avec la Représentation permanente de la France auprès de l’ONU et des organisations internationales et la présidence du Groupe des Ambassadeurs francophones à Vienne, Monsieur Jean-Jacques Tortora, directeur de l’Institut européen de politique spatiale (ESPI), situé à Vienne, est intervenu sur les défis de la politique spatiale européenne le vendredi 27 janvier 2017 au Palais de la Hofburg.

Le paysage spatial international connaît des mutations profondes et rapides : concurrence exacerbée, nouveaux acteurs, place croissante des activités spatiales commerciales, investissement accru du secteur privé, transformations technologiques majeures. Ces évolutions tendent à démocratiser l’accès à l’espace mais elles bousculent aussi les modèles industriels et commerciaux traditionnels du secteur et interrogent le cadre juridique applicable à l’espace. Dans ce contexte, quel doit être le rôle de l’Europe dont le budget cumulé de 7 milliards d’euros est le deuxième au monde consacré à l’espace ? La « stratégie spatiale pour l’Europe » récemment publiée par la Commission européenne permet-elle de répondre aux opportunités et aux défis que recèle ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « nouvel espace » (« New Space ») ?

La mission de l’ESPI est de proposer aux décisionnaires européens des analyses approfondies concernant les perspectives du secteur spatial à moyen et long termes ainsi que des recommandations indépendantes en matière de politique spatiale.

Après un début de carrière à la Direction générale de l’Armement (DGA), M. Jean-Jacques Tortora a passé 6 ans au Centre spatial guyanais de Kourou en Guyane. Il a rejoint le siège d’Arianespace à Evry, a intégré ensuite le CNES à Paris puis à Toulouse, où il a été chargé de la définition et de la mise en œuvre de la politique industrielle de l’Agence spatiale française dans le cadre de ses programmes nationaux ainsi que de ses contributions aux programmes de l’Agence spatiale européenne. Au plan international, il a assumé de 2004 à 2007 les fonctions d’attaché spatial à l’ambassade de France aux Etats-Unis et de représentant du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) en Amérique du Nord. M. Jean-Jacques Tortora a également occupé de 2007 à 2016 le poste de secrétaire général d’Eurospace, groupement professionnel des industries spatiales manufacturières européennes.

Dernière modification : 30/01/2017

Haut de page